actualites la loi du 1er mars 2004

 Actualites La loi du 1er mars 2004

           - Loi 01 Mars 2004  Accident de la route  |  Maladie Nosocomiale  |  Accident de la vie |  Agression  | Aléa thérapeutique  |  Erreur Médicale -

     


   Permanence Téléphone Bleu

   actualites la loi du 1er mars 2004



           actualites la loi du 1er mars 2004  

   actualites la loi du 1er mars 2004

                                                                    

              actualites la loi du 1er mars 2004
          L' Association  d'Aide aux
     Victimes de France participe à la
 Commission des Usagers de la Route.


                                                                    

   Postez une question écrite
           Cliquez sur la photo

              actualites la loi du 1er mars 2004        
            Nous vous répondrons
          dans les meilleurs délais


                                                                    

  Aperçu rapide pour l'indemnisation de   préjudice corporel

  Comment se faire indemniser

  Présentation AVF

  
                                                            

  Adhérer à l'AVF
            Cliquez sur la photo

          actualites la loi du 1er mars 2004


                                                            

  AVF services

AVF Infos complémentaires

 AVF Actualités

                                                            

Obtenir un Avis Médical
 par un Médecin Expert
    
        Cliquez sur la photo

 

Loi du 01 mars 2004

La loi du 1er mars 2004 contre la violence routière prévoit l’aggravation de la répression des atteintes involontaires à la vie ou à l'intégrité de la personne commises à l'occasion de la conduite d'un véhicule. Tout accident corporel devient un délit et son auteur est passible d’une peine de prison.

5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende pour les cas d’homicides involontaires. 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende pour les cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois. 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende pour les cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à trois mois.

Une deuxième augmentation des peines est prévue lorsque les faits sont commis avec l’une des six circonstances aggravantes suivantes :

    - Conduite avec une alcoolémie supérieure à 0,5 gramme d’alcool par litre de sang.
    - Conduite après usage de produits stupéfiants, quelle soit la quantité absorbée.
    - Mise en danger délibérée de la vie d’autrui.
    - Délit de fuite.
    - Conduite sans permis de conduire ou avec un permis annulé, suspendu ou invalidé.
    - Grand excès de vitesse (vitesse de plus de 50 km/h au dessus des limites autorisées).

Les peines sont portées à :

7 ans d’emprisonnement et 100 000 € d’amende pour les cas d’homicides involontaires.
5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende pour les cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois.
3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende pour les cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à trois mois.

Les peines sont à nouveau aggravées si au moins deux de ces circonstances aggravantes sont réunies pour s’élever à :

10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende en cas d’homicide involontaire.
7 ans d’emprisonnement et 100 000 € d’amende en cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois.
5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende en cas de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à trois mois.

Confiscation du véhicule en cas de faute grave

Tout usager commettant une faute grave peut voir son véhicule confisqué définitivement.

Cette sanction pourra être prononcée en cas de :

    - Homicide ou de blessures involontaires.
    - Mise en danger délibéré de la vie d’autrui.
    - Récidive de conduite sans permis.
    - Délit de fuite.
    - Conduite malgré une suspension ou une interdiction de conduire.
    - Récidive de grand excès de vitesse.

Il s’agit là de peines maximales. Les juridictions pénales apprécieront les sanctions qui devront être effectivement prononcées pour chaque affaire au regard de la personnalité des prévenus.

Retour Page Accueil


Calculez votre préjudice
Cliquez sur la photo


  actualites la loi du 1er mars 2004   

 Calcul Préjudice Corporel donné
à titre indicatif et pédagogique

                                                                   

Trouvez dans le Site AVF
Cliquez sur la photo

actualites la loi du 1er mars 2004

Ou Recherchez par Mots Clefs


                                                                     

Association Label Qualité
Cliquez sur la photo

actualites la loi du 1er mars 2004

                                                                    

QUIZZ AVF
Testez vos connaissances en cliquant sur la photo

actualites la loi du 1er mars 2004

                                                                    

Journal participatif de l'AVF
          Cliquez sur la photo

actualites la loi du 1er mars 2004

                                                                    

      Bonnets d'âne AVF
         
Cliquez sur la photo

           association aide victimes

                                                                    

       association d'aide aux victimes
Calcul Préjudice Corporel

                                                                     

Association d'aide aux Victimes

association d'aide aux victimesL'AVF  aide les victimes dans les  domaines suivants maladie  nosocomiale, Accident de la route,  Affection iatrogène, Agression, Aléa  thérapeutique, Accident de la vie,  Accident trajet travail et hépatite C, Erreur Médicale.

association d'aide aux victimes Sites partenaires :

 

Tous droits  réservés. Copyright 2010                              Association d'Aide aux Victimes de France AVF                    association.avf@gmail.com